06.22.67.44.67
contact@humanupconsulting.fr

Gérer le stress avec Process Communication (PCM) 

Parce que le capital humain est au cœur des projets réussis

Gérer le stress avec Process Communication (PCM) 

Le stress au travail, quels sont les impacts sur l'entreprise ?

Aujourd’hui, les salariés, passent la majeure partie de leur journée sur leur lieu de travail, qui se voit rythmée par la réalisation de tâches afin d’assurer le bon fonctionnement de l’entreprise pour laquelle ils sont employés et ainsi favoriser sa pérennité.

Le bon fonctionnement d’une entreprise, dans tous les cas de figure, est synonyme de performance et d’organisation. Les dirigeants sont amenés à le mettre fréquemment en avant pour garder la motivation des collaborateurs et s’assurer qu’ils se placent dans une démarche favorable à l’évolution de l’entité.

L’entreprise est garante d’une bonne qualité de vie au travail (QVT).

Cependant, si les responsables sont immergés dans la réalisation et l’atteinte des objectifs communs à l’entreprise, il se peut qu’ils subissent une potentielle pression qu’ils répercutent sur les collaborateurs. Ces derniers peuvent être dans un état de stress pour répondre aux attentes des dirigeants et ces derniers peuvent également l’être pour atteindre les objectifs sur lesquels ils se sont engagés.

Notre cabinet de conseil spécialisé en management et Process Communication (PCM) est intervenue auprès d’un groupe pour diagnostiquer les risques psychosociaux et mettre en place des solutions pour améliorer la qualité de vie au travail de tous.

Lors de l’état des lieux il a été observé que l’équipe d’encadrement était stressée et que ce stress était véhiculé à l’ensemble des équipes.

Nous avons pu constater un manque de communication pour certains et une communication violente pour d’autres, des objectifs individuels et collectifs non atteins, manque d’esprit d’équipe, manque.

Suite à notre constat, notre cabinet de conseil spécialisé en management et Process Communication (PCM) a proposé un plan d’actions avec la mise en place d’un accompagnement autour de la Process Communication (PCM) et du management pour améliorer la qualité de vie au travail pour tous.

Process Communication (PCM) a pour objectif de permettre à chacun de prendre conscience de soi dans des situations positives et dans les situations négatives. Ce modèle de communication qui est d’une grande puissance permet également de déceler les besoins de tous et de travailler dans l’objectif de les satisfaire afin de générer une communication +/+ (positive pour moi et positive pour l’autre).

Process Communication (PCM) permet également de comprendre ce qu’est le stress et d’observer les séquences de stress identifiables chez tout le monde pour proposer un plan d’action et de suivi pour tous. Traiter une séquence de stress permet d’éviter les dysfonctionnements en communication.

Qu’est-ce que le stress en entreprise ?

 

Process-communication-Stress

 

Le stress au travail est défini par le fait qu’un individu ressente un déséquilibre entre les tâches qui lui sont demandées à être réalisées dans le cadre professionnel et les ressources internes ou externes (propres à l’entreprise ou personnelles) dont il dispose pour y répondre.

De fait, l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail définit le stress au travail comme « un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ».

Ce que notre cabinet de conseil et de formations spécialisé en management et en Process Communication (PCM) a apporté à notre client c’est l’identification des facteurs de stress.

Le stress en Process Communication (PCM)

En Process Communication (PCM), la non satisfaction de nos besoins psychologiques engendre des séquences de stress. Chaque séquence de stress est différente d’un profil à l’autre. En Process Communication (PCM) , il existe 6 types de personnalité (Promoteur, Energiseur, Empathique, analyseur, Persévérant, Imagineur)

Chaque profil présente des états de stress différents et de différents niveaux ce qui impacte leur communication.

Les profils Analyseur et Persévérant présentent une communication +/- ( j’ai de la valeur / tu n’as pas de valeur) quand il entre dans une séquence de stress intense. Ils peuvent attaquer leur environnement.

Les profils Empathiques et Imagineur présentent une communication -/+ ( je n’ai pas de la valeur / tu as de la valeur)  lors de séquences de stress fortes. Ils peuvent se dévaloriser et se plaindre.

Les profils Energiseur et Promoteur présentent une communication +/- ( j’ai de la valeur / tu n’as pas de valeur) en état de stress . Ils peuvent blâmer et manipuler leur environnement.

Tous les profils peuvent déclencher une communication -/- en état de stress, ce qui engendre le fait que personne n’a de la valeur.

Lors de la mise en place de notre plan d’actions dans cette entreprise, nous avons établis une formation de 4 jours pour révéler la puissance et l’impact de ce modèle Process Communication (PCM).

Nous avons travaillé sur la découverte des profils de chacun et sur la mise en place d’un management adapté et personnalisé à chaque profil et d’une communication bienveillante auprès de l’entreprise.

Quel que soit la situation stressante qui se produit au travail, si elle s’ancre sur du long terme, elle peut potentiellement avoir un impact sur la santé du collaborateur qui subit le stress. Elles n’ont pas uniquement des répercutions sur le plan humain, mais également sur le plan professionnel. En effet, ces situations stressantes peuvent provoquer, sur la durée, des événements néfastes qui impactent directement l’entreprise tels que des accidents de travail, des arrêts maladies, un turnover, qui traduit la mauvaise santé de la structure, mais aussi des journées de travail perdues où le manque de productivité ainsi que la baisse de la qualité de travail affectent directement le bon fonctionnement de l’entreprise. Enfin cela entraîne une potentielle démotivation pour les collaborateurs qui se sentent démunis face à la situation et cela peut générer des RPS (risques psychosociaux) .

Il faut, de fait, à titre préventif, parvenir à réduire les sources de stress dans l’entreprise. Les dirigeants doivent donc agir au niveau de l’organisation de l’entreprise, réfléchir aux conditions sociales de celle-ci, c’est-à-dire aux conditions de travail, et mettre en avant l’état d’esprit collectif pour favoriser les relations entre les collaborateurs.

Quelles sont les causes du stress ?

Très souvent, dans une entreprise, les cas de stress sont directement assimilés à un manque de communication, manque de reconnaissance, un changement, l’exigence d’un responsable ou d’un collègue, des objectifs trop élevés, peur de ne pas être à la hauteur par rapport au poste attribué, à une incapacité de s’adapter au poste, une fragilité personnelle chez certains etc. Il en va de la responsabilité de l’entreprise de comprendre pourquoi ce stress est véhiculées et quels sont les liens possibles avec le contexte professionnel.

Les causes du stress dans un contexte professionnel sont multiples.

Certaines causes sont plus fréquentes que d’autres et sont plus largement notables.

En effet, l’une des premières causes du stress au travail est la surcharge de travail. Un collaborateur peut se sentir très vite dépassé et peut remettre en question son organisation s’il sent que la charge de travail qui lui ait attribué est trop lourde par rapport aux capacités dont il dispose ou aux conditions dans lesquelles il se trouve.

La frustration est une autre cause du stress au travail. Ce sentiment peut résulter de multiples facteurs tels que le fait de ressentir un décalage entre les efforts fournis lors de la réalisation des tâches attribuées et le peu de reconnaissance obtenue, ou la frustration d’être dans l’attente d’une promotion qui n’est jamais obtenue.

Le harcèlement moral s’ajoute au stress dans le milieu professionnel. En effet, il fait partie des causes de stress les plus fréquentes dans une entreprise. Il s’agit de conduite abusive d’un supérieur hiérarchique ou d’un collaborateur vis-à-vis de l’individu qui subit le harcèlement. Des techniques de déstabilisation ou d’humiliation sont utilisées pour porter atteinte au collaborateur harcelé. Cela peut avoir des conséquences néfastes pour le collaborateur en question, pour son bien-être au sein de l’entreprise et pour sa qualité de travail fourni.

L’exigence des dirigeants s’ajoute à cela, car le bon fonctionnement de l’entreprise s’apparente à la productivité et à la performance. De fait, les responsables peuvent être exigent par rapport à l’objectif fixé et donc par rapport aux résultats attendus. Ils peuvent être très regardant sur la rapidité d’exécution des tâches attribuées, sur la qualité du travail effectué et sur l’implication du collaborateur au sein de l’entreprise.

Enfin, le stress au travail peut être directement lié à un manque de communication au sein de son équipe car une bonne communication assure un bien-être général et stimule la performance. En effet, communiquer va permettre de partager les idées et donc d’être davantage dans l’état d’esprit créatif. À l’inverse, si la communication n’est pas correctement établie ou si elle est inexistante, elle peut provoquer un manque de compréhension au sein de l’équipe et des non-dits qui peuvent être nuisibles au bon fonctionnement individuel et collectif.

Toutes ces situations peuvent présenter des risques psychosociaux (RPS).

Quelles sont les conséquences du stress ?

Lorsqu'un employé en vient à ressentir une charge de stress importante, il se peut qu’il ait des difficultés à se concentrer, à prendre des décisions lorsque c’est nécessaire ou encore à se sentir en confiance dans son environnement professionnel.

Le stress au travail a également d’autres conséquences révélatrices et néfastes pour le bon fonctionnement de l’entreprise et pour le bien-être du salarié, telles que la démotivation qui est l’une des conséquences les plus fréquentes. En effet, le collaborateur ne trouve plus de but précis à son implication au sein de l’entreprise, il se sent dépassé, seul et incompris et se démotive très rapidement. Cela peut également provoquer un mal-être et une tristesse qui peut se ressentir lors des heures de travail. Le collaborateur peut également être plus irritable et peut avoir une patience réduite, ce qui peut avoir des conséquences sur sa vie privée également.

Toutes ces conséquences personnelles impactent directement l’entreprise, et celle-ci peut connaître une baisse de productivité qui engendre une performance médiocre. En effet, les employés sont un des moteurs principaux d’une entreprise. De fait, leur manque d’épanouissement deviendra néfaste sur du long terme, car le manque de motivation et d’implication se fera automatiquement ressentir sur les résultats attendus de l’organisation.

Comment réduire le stress au travail avec Process Communication (PCM) ?

L’entreprise a l’obligation de s’assurer que ses collaborateurs évoluent dans un environnement sain et serein afin qu’ils puissent toujours être productifs et motivés, car le bien-être au sein de l’entreprise est un élément primordial à son bon fonctionnement.

Afin de réunir toutes les conditions favorables à l’épanouissement personnel et professionnel des collaborateurs, l’entreprise par le biais de son service RH ou de sa direction doit privilégier des actions de prévention collective pour lutter contre les risques Psychosociaux, le stress au travail et la pression exercée. Ils doivent ainsi favoriser la mise en place d’un mode de management qui implique un travail d’équipe, des      liens renforcés entre les collaborateurs et de l’entraide pour que chacun se sentent à l’aise de travailler dans un collectif.

Le responsable doit également prioriser l’instauration d’une communication solide et constructive entre les membres de l’équipe par le biais de méthodes qui la favorisent (des réunions, des feedbacks, des tâches attribuées qui favorisent l’entraide…). Ils doivent également veiller à rendre leurs équipes autonomes sur leur poste de travail pour qu’ils se sentent plus à l’aise lorsque le responsable leur confie une tâche. De fait, si les collaborateurs en ressentent le besoin, il faut qu’ils puissent avoir accès à des formations comme « Mieux me connaitre avec Process Communication (PCM) » qui leur permettraient de prendre confiance en eux, en leurs capacités et qui réduiraient le stress lors de leur temps de travail. Il est essentiel d’instaurer une COMMUNICATION transparente pour ne pas en arriver à des situations difficiles.

Durant notre accompagnement et notre suivi chez notre client, notre cabinet de conseil en management à Toulouse a révélé les potentiels de chacun avec les caractéristiques que chaque profil PCM présente.

Process Communication (PCM)* est un modèle qui permet de gérer son stress et celui des autres. Durant nos formations, nous amenons des stratégies et des outils pour gérer les difficultés et éviter les pertes de temps, d’énergie et d’argent. Nous avons tous des réactions différentes face au stress et certains ne se connaissent pas aussi bien que ce qu’il pense c’est en ce sens que notre inventaire de personnalité Process Communication (PCM) (développé par Taibi Kailer durant ses travaux pour la Nasa) et notre accompagnement vous aide à mieux vous découvrir.

*Termes utilisés pour parler de Process Communication (PCM) : PCM®, Process Com®, Process Communication (PCM) Model®

Process-communication-PCM-Toulouse